Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/09/2014

Retenez moi que j'y aille

Un peu d'humour et de distance dans ce monde de brutes . ...Parfois , il convient de prendre les choses sur le ton du pas très sérieux, ce qui n'enlève rien au sérieux.

Après deux ans ½ , trois jours , une heure et trente minutes de vacances ponctuées de conférences VIP payées plus cher que le salaire annuel d'un salarié au Smic, après 500 concerts dans nos villes et campagnes en tête de gondole du fan club de Carla Bruni, il est enfin de retour. Rasé de prés , le visage lisse comme un bébé. Fini la barbe à la « Gainsbarre », c'est du sérieux , il a changé . Nicolas est de retour.

Il faut comprendre qu'il y a le sarko d'avant, mais ça c'était avant , et qu'il y a le Sarkosy d’aujourd’hui , ça c'est maintenant. Il faut suivre. Comme , il y avait Dr Jekyll , et Mister hyde, on y revient «  Gainsbourg  et Gainsbarre », il y a Sarko et Sarkozy. Quelle différence ? C'est évident . Si la pierre philosophale transforme le plomb en or, deux années d’introspection sur la voie du renouveau , ça vous change un homme et son costume. C'est hallucinant ce n'est plus le même, il s'est changé . Il faudrait être aveugle ou bien de gauche pour ne pas le voir. Il ne gesticule plus sur les plateaux télés tel rocky XII qui prépare son ultime combat , il est mesuré, posé et surtout il a oublié son bilan . Amnésique et libéré , voilà donc le nouveau Sarkozy prêt à boulotter tout cru l'UMP pour en faire une armée invincible à la conquête de l'empire.

Donc chapitre III : le retour de Sarkosy, la menace pas fantôme , le pire contre attaque . Action , on tourne ! Scénario, story board du plan de com' , stratégie  : «  Je deviens président de l'UMP après le « Sarkothon » et la débâcle générale , je m’impose comme le messie , je m’oppose sans répis, je change le nom , je le met en boite de chocolats , j’emballe le tout, , j’en fait de la pub, je la vend, je m’acclame, je m'autoproclame , je me présente et je reviens » . Ouf ça c'est du lourd et du costaud plus à l'eau de rose qu'à Boliwood . La fin justifie les moyens. Sauf que c'est le scénario mais peut être pas le film . Le film d'abord, on l'a déjà vu . Vraiment pas terrible et loin d’être oscarisable . Les plans principaux sont d'une tristesse infinie à faire pleurer des foules hilares . Le tableau , c'est à peine débarqué un énorme cadeau fiscal aux grandes fortunes ( parce qu'il est bien connu que les riches font vivre les pauvres et que c'est bien pour ça que les riches ne sont pas pauvres sinon il y aurait encore plus de pauvres ) , c'est des déficits sans précédents à la limite de la contorsion de l'extrême et c'est les annonces du jeudi à chaque fait divers entre la poire et le café . Bref une ardoise qui pèse encore lourd sur la France, une gouvernance médiatico polémique, du plus creux que des plaques de placoplatre . Bref du pur bonheur. Du tellement merveilleux que les françaises et français n'ont pas voulu mettre le couvert deux fois.

Quand à l'UMP, pas de soucis , la campagne présidentielle de l'ancien nouveau challenger au titre , leur a déjà coûté un bras, peut être il y a t-il encore assez d'altruistes pour risquer les jambes .Ma fois si ça ne suffit pas ils pourront toujours faire appel aux adhérents qui pourront défiscaliser une bonne partie encore une fois. Par contre pas sur que tous que tous les copains de droite soient contents . Surtout ceux qui ne s'ennuyaient pas sans lui et s'étaient résignés à l'idée de son remplacement par pur esprit de sacrifice . Enfin , il y a aussi quelques peccadilles vraiment trop injustes. Dans quelques années en fac droit on enseignera d’ailleurs peut-être la « jurisprudence Caliméro ». Un véritable acharnement sans précédent , un complot judiciaire intergalactique, du jamais vu . Sans présumer de quoi que soit sur le fond, il est absolument scandaleux que la justice d'un pays démocratique ose considérer un ancien président comme un justiciable comme un autre . Et pourquoi pas un contrôle d'identité , une amende pour excès de vitesse ou pire une condamnation à faire la queue comme tout le monde dans une file d'attente .

Enfin il est revenu , ceux qui ne s’en sont pas aperçus, n'ont pas la télé, ne lisent pas les journaux et sont connectés avec des pots de yaourts préhistoriques . La grande campagne à commencé. Il occupe tous les terrains, impossible de zapper. A croire que même les carambars font parti du média planning . Seul problème , changé pas changé , retour pas retour nombreux sont les français comme ceux de son parti qui en sont revenus qui ne repartiront pas pour un tour et encore moins pour détour sans retour . Buzz éphémère ne vaut pas adhésion. Il est donc fort probable que celui qui est revenu sur le retour n'en revienne pas de ne pouvoir retourner l'opinion même sil pensait tirer parti de son aller retour . « Retenez moi que j'y aille. » qu'il disait …..

 je ma'ia changé pit vous.jpeg

 

17/02/2012

Il s'aime nous non plus

Non c'est pas vrai ! Nicolas Sarkozy se présente ! alors ça c'est un scoop. Il va enfin peut être arrêter d'utiliser les moyens de l'état pour faire campagne. Il faut dire que par ces temps de crise il est de plus en plus dur de recueillir des fonds de certaines plus grandes fortunes de France. Pourtant il a fait de beaux cadeaux fiscaux qui font de sa présidence un placement sur. Pour une fois il a tenu ses promesses. france frotte.jpegCeci dit le président candidat est  enfin sorti de son  faux bois . C'est bonne chose pour L'UMP même s'il n'est pas passé par un congrès comme le prévoit leurs statuts . D'ailleurs s'il s'est auto proclamé c'est sans doute une réaction primaires à la démocratie . Bon quoiqu’il en soit on va se livrer à un peu d'analyse psychologique à deux sous même s'il n'a vraiment pas fallu un divan pour qu'il accouche de sa candidature . Et sur ce point le candidat Sarkozy a fait fort . Après avoir mis à mal la France, il veut la redresser. C'est le syndrome de Pénélope . Il fallait être très intelligent pour élaborer cette fine stratégie. Il casse tout pendant cinq ans et après il sollicite un deuxième mandat pour reconstruire . L'affiche fait déjà rire tout internet et le slogan c'est...comment il dit déjà... "la France Forte "... Alors cela veut sûrement dire "un président fort" donc un homme fort...ma qué ! quel macho ! il n'a pas les chevilles qui enflent. Oser afficher un slogan qui dit qu'on est soit même fort, beau....On pourrait presque oser une métaphore taurine . Sauf qu'il y a de fortes chances que le toro étouffe de rire dès son entrée dans l'arène si de ses oreilles encore bien ancrées il entendait une cohorte d'aficionadas à la limite de l'évanouissement clamant "Sarko el Fuerte ! ".... magnifico !

10/02/2012

Les valeurs réchauffées du président candidat

Il paraît que Sarkozy a opté pour une stratégie de campagne flute.jpegde derrière les fagots. Il délaisserait le terrain économique pour occuper le terrain des valeurs. C'est à la fois un lieu commun mais c'est aussi inédit . Qu'il délaisse le terrain économique ce n'est pas une nouveauté car il n'a pas été bon durant cinq ans, par contre qu'il s'appuie sur des valeurs ça c'est un scoop. D'ailleurs le simple fait de tourner casaque et de délaisser les vraies questions pour endosser le costume de "Monsieur valeur + " est justement significatif de peu de valeurs.

Lire la suite