Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/04/2014

Quand on est dans la tempête on soutient le capitaine

FHOLLANDE-MVALLS.jpeg

François Hollande a entendu les français,il n'avait d'ailleurs jamais perdu le fil. Les marges de manœuvre sont très étroites , elles l'ont toujours été depuis le début du quinquennat. 

En réalité , si les difficultés sont bien présentes, il y a quand même un enfumage médiatique qui va bien au delà du rationnel et qui conduit à un climat délétère. Cela a certainement contribué de manière significative au score du FN dont ont sait qu'il se nourrit des peurs et des angoisses. Les polémiques internes du PS sur plus ou moins de gauche, qui relèvent souvent du fantasme ou de chapelles n'ont pas non plus arrangé et n'arrangent pas la situation . Ce à tel point que parfois il n'y a presque plus besoin d’opposition car nombre de membres qui devraient soutenir le gouvernement s'emploient à le démolir publiquement ou à râler en permanence au grès des médias . 

Quoiqu'en pensent tous les grands "yakas" de tous bords la situation est complexe . Il n’est pas possible de partager la richesse que l'on ne produit pas . Une entreprise c'est d'abord un carnet de commande . La seule stratégie qui vaille est donc une action simultanée et interdépendante sur la relance économique et la solidarité . Ce bien entendu en conduisant parallèlement des négociations à l'échelle européenne dont la renégociation des objectifs de déficit budgétaire et la mise en oeuvre de mesure de défense face à des puissances comme la Chine ou les USA qui ne se gênent pas pour faire du dumping tout en jouant des cartes protectionnistes. Dans ce schéma, la transition énergétique doit prendre toute sa place . D'abord parce que  la réalité , le bon sens , le respect des générations futures nous l'imposent . Puis parce que c'est également un fort potentiel de développement . De la même manière le secteur de l'économie solidaire doit être considérée dans un maillage cohérent . 

Enfin et ce n'est pas le moindre la France doit changer de perception du monde et se regarder au delà de son nombril cocardier.Le monde est aussi une chance , le repli sur soit toujours une perception tronquée. Puis la lourdeur de son organisation interne n'a d'égal que la complexification croissante des systèmes et contraintes administratives au bénéfice exclusif des initiés . Ainsi malgré les gouvernement successifs le pouvoir opérationnel est en réalité aux mains de staffs de hauts fonctionnaires dont la porosité avec les partis politiques n'est plus à démontrer. Cela entraîne d'abord une obsolescence du pouvoir politique et aussi  une forme de sclérose, une déconnexion au réel , une incapacité à imaginer des solutions véritablement nouvelles , une propension à maintenir les systèmes plus qu'à les réformer et travailler à leur efficience ( voir la loi de Parkinson ) . Or une véritable réforme de fond de tous le secteurs de la fonction publique s'impose, dans l'organisation, la formation . Le service public qui doit pleinement jouer son rôle n'est pas la fonction publique .

La situation n'est, pas simple, la France a de nombreux atouts mais elle doit se réformer pour faire face à un environnement mondialisé tout en mettant oeuvre la solidarité et la justice sociale qui sont le cœur de la république. Manuel Valls dont il faut saluer le courage a accepté la lourde tache de conduire l'équipe gouvernementale dans la tempête .Ce n'est pas une chose facile que de prendre cette responsabilité. Il en a toute la dimension. Dans tous les combats qui s'annoncent jamais il n'aura été aussi crucial de soutenir le Président de la république, le 1er Ministre et l' équipe gouvernementale .

17/05/2012

Les femmes et les hommes du changement

jm Ayrault.jpegLa section du parti socialiste Béziers 2 salue la pertinence des nominations des ministres et et ministres délégués du gouvernement de Jean-Marc Ayrault . Ce gouvernement est une véritable équipe pluraliste et mixte . La diversité des profils, des compétences et des parcours. constitue une réelle richesse au service de la France et de la politique d'équité et de redressement engagée par le Président de la république François Hollande . Il s'agit aussi d'un choix politique fort car l'ensemble des hommes et des femmes de l'équipe gouvernementale sont déterminés et partie prenante de la feuille de route du changement . MA CARLOTTI.jpegLa section tient aussi à saluer tout particulièrement la nomination de Marie Arlette Carlotti originaire de Cers en tant que ministre déléguée aux personnes handicapées . Après l'exercice de mandats en tant que député Européenne, conseillère régionale en PACA, élue du Conseil général des Bouches du Rhône, sa nomination consacre son engagement de longue durée , ses convictions et son attachement à la justice sociale et aux valeurs humaines . 

gouvernement.jpeg

Gouvernement Ayrault.jpeg

 


04/01/2012

Le coup du Lapin de campagne

Heureusement qu'il y a des fins de mandat car autrement Sarkozy et son club ne s' interrogeraient pas  sur un  certain nombre de questions qui préoccupent les français au quotidien. Il faut dire que ces braves gens du gouvernement UMP vivent dans des sphères  où  la   Rolex de monsieur n'est pas à la même heure que celle du peuple . lapin.jpgMais ne nous y trompons pas , ce n'est pas parce qu'ils feignent évoquer  quelques sujets par obligation  que leurs réponses sont pertinentes  et surtout qu'ils ne sont pas des cancres sociaux . Par  les temps médiatiques qui courent , ils vont donc s'émouvoir à loisir, être scandalisés à souhait, courir tous les lièvres  et iront même jusqu'à dénoncer des problèmes dont ils sont eux même responsables. Jusqu’au mois d'avril tous les thèmes vont y passer :  l'emploi , la justice, la délinquance, le pouvoir d'achat , l'endettement de la France, le déficit des caisses sociales.... A chaque jour suffit sa peine , à chaque question ils sortiront  un  lapin  simpliste d'un chapeau claque. Mais  s'ils avaient les réponses pourquoi ne les ont-t-ils pas mises en œuvre ? Qu'a donc  fait   Sarkozy durant toutes ces années, lui qui a été tour à tour ministre de l'intérieur, ministre des finances et  malheureusement Président ? En réalité , il a beaucoup parlé pour ne pas dire bavardé ,il a aussi pas mal gesticulé et il a surtout conduit la France à son plus grand déficit . Francois Hollande disait de lui à juste titre que c'est « la présidence de la parole  ». Il voulait sans doute dire  celle du « blabla », car sa parole  il ne  l'a jamais tenue, sauf pour faire des cadeaux fiscaux .Et c'est justement là que le bât blesse car comme en théâtre ce qui est important c'est l'entrée et la sortie. L'entrée nous la connaissons , c'est la tromperie du « travailler plus pour gagner plus », c'est ce qui lui a permis d'être élu. Le final nous commençons à l’entrevoir c'est la complainte  de la « TVA sociale », c'est ce sur quoi il compte pour tenter d'être réélu. L'arnaque c'est que  dans un cas comme dans l'autre il s'agit de sujets de fond traités superficiellement sous forme de slogan électoraliste . Le fin du fin c'est de faire adhérer le plus largement possible à une solution miracle qui consiste en réalité  à faire payer par tous les francais de nouveaux allègements  concédés aux plus riches . Sauf que vu l'addition de la pâtée qu'il a asséné à la France pendant cinq  ans ,il paraît peut probable que Sarkozy réussisse une deuxième fois le coup du lapin de campagne.