Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/10/2014

Béziers en eau trouble

Il a quelques jours Robert Ménard, toujours très sur de lui annonçait envers et contre tout que le prix de l’eau à Béziers baisserait dès cette année . C'est à dire qu'il entendait obtenir  que la négociation ait lieu maintenant plutôt qu'au terme du contrat. Sauf que la Ville de Béziers a un  contrat de délégation de service public avec la Lyonnaise des eaux qui court jusqu'en 2016,puis qu'une négociation globale  à l'échelle de l'agglo qui a compétence en la matière a été décidée .
ménard,eau,béziers,ps béziers,agglo béziers médithérannée

Le Vice Président en charge de l'eau répond au Maire de Béziers 

La réponse du berger à la bergère ne s'est pas faite attendre, Bernard Auriol, Maire de Sauvian , Vice Président en charge de l'eau au sein communauté d'agglo Béziers Méditerranée a réagi dans un entretien qu'il a accordé à Midi libre dont le titre évocateur est « Les discours simplistes ne feront pas baisser l'eau » . En réponse aux déclarations de l'actuel Maire de Béziers, Bernard Auriol met notamment en avant tout l'intérêt d'une négociation à l'échéance avec le poids de 13 communes et de conditions de marché véritablement concurrentielles plutôt qu'une ristourne conjoncturelle dès cette année qui reviendrait dans les faits à restreindre les marges de négociation et à fermer le marché. Dans le cadre de cette stratégie Bernard Auriol fixe la barre de la baisse des tarifs à 20 % , il évoque également le passage en régie publique en cas de conditions insatisfaisantes .

La Ville  ne paierait pas l'eau 

Enfin et ce n'est pas la moindre information on apprends aussi que la Mairie de Béziers ne paierait pas l'eau, et que la facture serait répercutée de manière indirecte sur le consommateur :

« Si le Maire de Béziers veut faire baisser le prix de l'eau qu'il commence par payer la part utilisée par la ville pour son propre usage . Aujourd'hui la commune ne la paie pas , cela représente entre 450 000 € et 500 000 € par an et croyez moi la Lyonnaise des eaux n'en fait pas cadeau. Elle le répercute sur la facture des consommateurs . Si la ville paie son eau . La note baissera déjà de 2% »

Les Biterrois apprécieront . Robert Ménard qui ne pouvait l'ignorer s'est bien gardé d'aborder cet arrangement . On aimerait d'ailleurs bien l'entendre s’exprimer sur le sujet . Est ce un procédé légal ? Quel type de contrat de gratuité, quelles contreparties ? Est-il juste de faire financer l'eau de la commune par les consommateur ? Comment cela apparaît-il sur le plan comptable et au niveau du budget de la ville ? Est ce en réalité un impôt indirect qui frapperait tous les biterrois sans dégressivité ? . Peut être a t-il perdu une occasion de se taire .

Béziers sur le  fil de l'eau 

En réalité l'affaire ne coule pas de source  , nul ne peut s'ériger prophète et prétendre sauver Béziers des eaux trop chères sans tenir compte des contraintes et des stratégies à long terme . S'il est exact que le prix de l’eau à Béziers est le plus cher de l'agglo espérons qu'il n'en coule pas trop sous les ponts avant que l'intérêt général ne prime sur l’ego.