Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/11/2013

Budget 2014 : La Région Languedoc Roussillon investit l'avenir

Christian Bourquin, Président de la Région Languedoc Roussillon présente aujourd'hui les orientations budgétaires de la Région .Fort d'une bonne maîtrise de la situation financière , d'ailleurs soulignée dans le rapport de la chambre régionale des comptes , le budget régional 2014 qui s’élève à 1,2 milliards d'€ comporte un taux d'investissement remarquable de plus de 45% region.jpegà la hauteur des grands enjeux économiques. Conjointement, cette orientation offensive est confortée par une enveloppe de 1,2 Milliards d'Euros de fonds européens que la Région a réussi à mobiliser pour les territoires et le développement régional.

C'est donc une politique budgétaire maîtrisée qui se donne les moyens de ses objectifs qui permet à la Région Languedoc Roussillon à la fois de poursuivre pleinement ses missions , d'investir sur l'avenir et de soutenir l’innovation .

Comme quoi si la gauche n'a pas le monopole du cœur , la droite n'a pas du tout le monopole de la bonne gestion , bien au contraire . Bien quelle conduise une propagande médiatique basée sur le dénigrement,  force est de constater que la droite n'entends rien aux finances publiques . Elle l'a d'ailleurs maintes fois  démontré par sa gestion précédente en France et en Région .

La finalité de la gestion publique, notamment d'une collectivité telle que la Région est d'assurer sa mission de service public, de produire des services d'intérêt général de qualité,de mettre en  œuvre les conditions et infrastructures nécessaires au développement et que cela profite à tous . Puis bien au delà , elle a aussi une fonction d'impulsion économique. En 2013 la Région a par exemple généré un effet levier supérieur à 1,4 milliards d'euros pour l'économie . Malgré ce, comme sur le plan national , la droite locale qui n'a pas tout compris persiste systématiquement à prendre position contre toute dépense de développement sur la base dogmatique de considérations entrepreneuriales imaginaires et de compétences économiques autoproclamées . Elle préférerait d'ailleurs aussi cantonner notre jeunesse dans les remparts des inégalités et au plumier. Or aucune entreprise grande ou petite n'envisage la communication via des chemins de traverses, une micheline à vapeur , des signaux de fumée . Rares sont les étudiants , enseignants, parents qui n'ont pas conscience de la place essentielle des technologies dématérialisées et de communication .En réalité la droite ne va pas de l'avant , elle tient au maintien de privilèges et ne conçoit pas un développement partagé , en réalité la droite est conservatrice, non pas d'hier mais au moins d'avant hier.

Fort heureusement pour le Languedoc- Roussillon la majorité régionale est de gauche . Elle sait que la priorité c'est la jeunesse , le soutien au développement économique , l’investissement et l'innovation .La politique Régionale comme le budget  investissent  donc le progrès, le développement et l'avenir.

Article Midi Libre du 22/11/2013 - Languedoc-Roussillon : les bons comptes du président Bouquin pour 2014

Le budget régional en 2013


 

 

24/10/2013

à Georges FRÊCHE

Il y a trois ans disparaissait notre camarade Georges FRÊCHE . Comment ne pas se souvenir de l'homme , du Maire, du Président de Région, du camarade  quand ce qu'il a construit hier est d'aujourd’hui et de demain.  

georges freche.jpeg

19/10/2013

La Région au cœur du développement

Nombre de dossiers d'importance et de prises de positions politiques avion.jpeglors de la séance plénière du conseil régional du 18 octobre . Étaient notamment à l’ordre du jour, la stratégie de gouvernance des aéroports régionaux et le soutien au maintien de l'antenne universitaire de Béziers . 

Christian Bourquin, Président de la Région Languedoc Roussillon a confirmé la volonté régionale de promouvoir  une "plateforme aéroportuaire" pour une synergie des 5 aéroports régionaux et la constitution d'un véritable outil de développement .

L'enjeu est essentiel  quand on connait l'impact de l'intermodalité  et des structures de transport pour l'économie et le tourisme. En 2012 les retombées économiques des aéroports régionaux pour le Languedoc Roussillon ont été de  405 millions d'€ ( 167 € de dépenses par passager sur le territoire ) et 7 449 emplois directs et indirects .  

Un aéroport local c'est "un petit aéroport " , la gestion coordonnée de 5 aéroports régionaux c'est une solide infrastructure reliée à la France, à l'Europe et au monde  qui est implantée sur les territoires . L'effet levier d'un aéroport est considérable . Les partenaires publics qui seraient tentés de faire des calculs de rentabilité à court terme ou ne pas mesurer le réel impact économique doivent prendre en considération les paramètres réels . Si les opérateurs privés de téléphonie, loin d''être philanthropes, subventionnent encore  les téléphones mobiles c'est bien parce qu'il y a un retour réel bien supérieur en terme de consommation . Ce n'est pas du dumping mais de la stratégie. Il en est de même pour le transport pour autant que nous nous situons dans un environnement concurrentiel.

Enfin pour revenir à l'antenne universitaire de Béziers et au "petit coup d'éclat " de la Présidente de Montpellier 3 annonçant sa fermeture , saluons le Conseil Régional qui a voté massivement une motion pour son maintien . Aujourd'hui l’ensemble des collectivités territoriales et l'état ont marqué leur opposition à la fermeture du site. Reste à attendre les résultats de l'audit, de nouveaux crédits éventuels de l'état et la reconsidération des choix budgétaires de l'université sachant que la décentralisation de l'université sur les territoires n'est pas une option.

Voir article du midi Libre : "Aéroports la Région veut prendre la main"