Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/04/2012

Projet des halles : et si on avait une vision d'ensemble ?

Tous les Biterrois sont inquiets de la décrépitude et du déclin du centre historique de Béziers. Les mesurettes proposées récemment par l'UMP ne sont pas à la mesure, à la fois de la crise profonde de ce quartier, oublié des choix d'urbanisme depuis 15 ans, et surtout des formidables ressources architecturales et historiques de notre centre.  Le projet des halles est la dernière fausse "bonne idée" du sénateur-maire UMP de Béziers. Pour les socialistes du 2ème canton, déplacer un bâtiment historique sur un coup de tête, sans débat en conseil municipal, sans étude de marché, est un énième symptôme de l'amateurisme de la droite biterroise.

 

Malgré la fermeture, chaque semaine, de commerces et l'aspect délabré des rues, pas question de mettre des moyens dans la rénovation du logement, l'aménagement piétonnier et l'animation culturelle...on préfère subventionner des guirlandes dans les vitrines avec un fonds, le FISAC, qui pourrait être bien mieux employé!

Pour le PS Béziers 2, les halles doivent être rénovées et mises au centre d'un projet de revitalisation du centre-ville, autour de produits de qualité, complémentaires aux gigantesques zones d'activité créées par l'équipe municipale actuelle, à l'origine de la crise actuelle du centre-ville. Nous exigeons de la majorité municipale qu'elle fasse, rapidement, d'autres choix pour la ville et le centre-ville.

 

comentaire.jpeg


05/01/2012

Béziers : duel à INSEE corral

La ville est endettée, le chômage est à un point critique, la précarité s’accroît, les routes sont plus cabossées que des chemins de vigne, le cœur  ville a été assassiné.... mais le plus important pour l'actuel Maire c'est de continuer à ferrailler avec  l’INSEE qui a osé selon ses dire minimiser la population Biterroise . ps béziers,béziers,insee,parti socialisteComme si il y allait de l'honneur de la ville de laver ce crime de lèse démographie . Que cela se sache le Maire de Béziers ne laissera pas la mathématique moderne des technocrates de l'INSEE lui voler une croissance si durement acquise. Sauf que tout le monde voit bien  et les Biterrois plus que les autres que la ville n'est pas dans une dynamique de développement. La théorie municipale du  rapport mécanique entre le nombre de permis de construire et l’augmentation de la population est un postulat fantaisiste . Si de nombreux logements neufs se construisent et notamment des immeubles d’habitation c'est plus dans une logique de spéculation immobilière que dans une cohérence  urbanistique. D'ailleurs Béziers a échappé de très près au déclassement au titre du dispositif cellier.  Dans les faits il n'y a pas de problème de nombre de logement à Béziers . Il y a un problème de précarité , d'adaptation des logements aux ressources de la population, et forcément de mobilité résidentielle. Enfin il y a un besoin urgent de rénovation d'immeubles  anciens dont nombre d'entre  eux comportent des appartements  insalubres. En pointant une stabilité démographique l'INSEE constate une situation très éloignée de la réalité virtuelle de ville en expansion que voudrait bien  vendre l'actuel Maire. Même si cela ne fait pas plaisir à certains, en grattant le vernis on ne peut que constater et regretter les résultats désastreux de la politique municipale.

Lire l'article du midi libre : "la ville dénonce un recenssement en trompe -l'oeil de l'INSEE"

15/11/2011

Béziers : quel avenir pour notre patrimoine historique et culturel ?

Raymond Couderc n'aime pas les bâtiments historiques, c'est paradoxal pour un ancien professeur d'histoire-géographie. La caserne Duguesclin ? Mise à bas malgré un référendum négatif pour la destruction. La vieille poste ? Bientôt à terre malgré les efforts de collectifs citoyens.

Raymond Couderc veut s'attaquer maintenant aux halles. Le comité consultatif qui s'est déroulé la semaine dernière projetait l'installation d'un magasin de meubles dans ce bâtiment emblématique qui mériterait pourtant d'être requalifié. Le sénateur-maire UMP de Béziers a le droit d'aimer les grues et les travaux, ce n'est pas ce qui nous dérange : nous dénoncons le manque de vision urbanistique de la droite municipale pour asseoir le développement d'une image positive de Béziers sur un patrimoine historique, architectural, culturel, des plus remarquables en Languedoc-Roussillon.

La section socialiste de Béziers 2ème canton veut préparer avec tous les usagers, riverains et associations qui se passionnent pour l'avenir des quartiers une vraie réflexion sur la mise en valeur du patrimoine biterrois en vue des prochaines élections locales.  Nous voulons imaginer Béziers en 2020, renouer le fil d'un passé prestigieux avec un avenir que nous voulons bâtir sur d'autres bases que les résidences fermées, les supermarchés à perte de vue et le délabrement du centre-ville.

Pour le PS Béziers 2, les projets actuels de la droite municipale sont dangereux pour Béziers : L'étalement à l'est, vers l'A75, tourne le dos à la vallée de l'Orb dont l'aménagement serait un projet décisif pour la qualité de vie à Béziers. Notre ville a besoin d'un projet global qui redonne vie à son centre: partage de la chaussée, réhabilitation des vieux quartiers pour favoriser la mixité sociale, restriction de l'installation de commerce en périphérie et soutien à l'artisanat et au commerce de proximité...Celà passe aussi par la défense de monuments emblématiques de la ville : les Halles doivent faire partie d'un coeur historique marqué par tous les siècles dont nous faisons une priorité pour 2014. Nous voulons imposer la question urbanistique dans le débat politique, et nous dénoncerons constamment, d'ici là, les choix dangereux et anti-démocratiques opérés actuellement par une droite impopulaire et impuissante.