Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/11/2012

Quand le Maire de Béziers s'intéresse au problème du logement

Voilà maintenant quelques semaines que M.Couderc a commencéautruche.jpeg à réfléchir sur la question du logement à Béziers. Après 17 années d'inaction, l'habitat indigne et/ou vacant étant devenu un sujet important pour la municipalité. Lors du Conseil Municipal du mois d'octobre, nous avons assisté à la présentation d'une étude sur la rénovation de l'habitat à Béziers. Alors que nous étions ravis de constater qu'enfin la ville prenait le problème à bras le corps, nous avons vite désenchanté quand nous avons appris que seuls 505 logements avaient bénéficié de ce programme en 12 ans, bilan faiblard pour une ville de la taille de Béziers. Le sénateur-maire UMP s'en satisfait peut-être parce que son bilan en matière de logement est de toute manière assez maigre ?

De plus, comme le révélaient les médias cette semaine, l'actuel Maire a aussi fait mener une étude par la SEBLI dont il est président, en collaboration avec l'agglomération dont il est encore le président. Cette étude révèle que sur 42 hectares du «centre-ville» (si on peut encore l'appeller ainsi) 87 immeubles sont vides depuis maintenant 2 ans et 843 logements vacants (16%). Cette étude reflète bien l'absence de politique d'urbanisme cohérente et efficace à Béziers. Pourquoi passer par la communauté d'agglomération ? Parce que l'opposition n'y siège pas ! Elle ne pourra donc pas relever l'absurdité d'une politique de l'autruche dans ce domaine.

Les études se multiplient et pendant ce temps là, la paupérisation et l'insécurité ne cessent de croître au centre-ville. Les projets se sont multipliés dernièrement : au delà du Polygone construit à quelques pas du centre-ville pour mieux l'étouffer,le maire veut plaquer des halles en plastique sur le cadre historique de la citadelle, il veut transformer les halles actuelles en supermarché, et envisage la construction d'un quartier de la taille de Pézenas à Fonseranes...et s'étonne un beau matin d'un problème de logement à Béziers ?

Si tous les investissements prévus pour ces idées mégalomanes avaient été investi dans le centre-ville, et dans le logement, Béziers et son centre historique ne seraient-ils pas devenus plus attractifs? La ville aurait pu en profiter pour devenir la capitale régionale du logement écologique? Béziers, une source d'inspiration pour un modèle d'économie durable ? Nous ne le saurons pas...à moins de mettre fin en 2014 au règne d'un monarque qui avance tête baissée, sans se soucier de l'avenir de long terme de sa ville et de la qualité de vie de ses concitoyens.

18/10/2012

2012: le maire de Béziers découvre la démocratie de proximité

"Peu d'efforts, peut mieux faire" : Après 17 ans de décisions arbitraires, agora.jpegd'absence de débats publics, de mise au pas des instances consultatives, on pouvait s'attendre à mieux qu'un questionnaire, dans le journal municipal, pour décider de l'avenir de la ville. Résumer la démocratie participative à un bout de papier dépouillé dans le secret d'un cabinet, quel manque d'ambition ! Le dernier sondage organisé par la droite biterroise (caserne Duguesclin) avait amené le maire à faire...le contraire du choix des Biterrois. Pendant ce temps, d'autres villes se lancent dans des budgets participatifs, des conseils de quartiers reconnus, et font confiance aux citoyens.

Les socialistes de la section Béziers - 2ème canton lancent un défi au maire: Si M.Couderc veut poursuivre ses projets démesurés et mégalomanes d'extension urbaine sur la colline de Fonseranes, de déplacement des Halles et plus largement du centre-ville, qu'il organise un référendum citoyen. Un vrai débat public permettra alors de discuter de l'avenir de Béziers, une ville que l'UMP conduit vers le déclin et qui collectionne les records (pression fiscale, inégalités, chômage). Quelle que soit l'aversion du maire pour la démocratie participative, ce débat aura lieu malgré lui et sera tranché en 2014, nous en prenons l'engagement.

04/07/2012

A Béziers : Juste une question de priorités

Lors du dernier conseil Municipal, nos élus ont eu l'occasion de discuter bézierseau.jpegde thèmes divers et variés tels que les T-Shirt et Bandanas vendus par la ville lors de la Féria ou encore de la mise en place d'un éclairage à la Sauclière. Pendant ce temps aucun mot sur les dernières élections nationales et à noter l'absence du 1er  adjoint , ex député peut être  occupé par ailleurs.

Les priorités où sont-elles désormais?

  • Avec un peu plus de 1000 naissances par an à Béziers, nous ne pouvons accueillir que 300 enfants en crèche

  • Un des plus faible bassin d'emploi au niveau national et le premier au niveau départemental et Régional

  • 31ème ville inégalitaire de France et dans les 20 villes les plus pauvres de métropole.

  • Une ville qui se meurt au fil des mois et des années,

  • Un centre ville en décomposition et des habitants de plus en plus remontés avec qui le Maire et sa majorité n'ont plus de dialogue.

Lire la suite