Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/01/2013

Les Villeneuvois ne font pas l’impasse sur le carrefour de la montagnette

Plus de 400 personnes , habitants et acteurs économiques , plan montagnette.jpegétaient présents jeudi 24 janvier à la réunion d'information et de concertation co organisée par la municipalité de Villeneuve lès Béziers et l'A.D.A.E.V. (association de Défense des acteurs économiques Villeneuvois) sur ce qui pourrait bien devenir le carrefour de la confrontation si un dialogue constructif ne pouvait s’établir face à la décision unilatérale du Conseil Général de L’Hérault de supprimer les feux du carrefour de la Montagnette et de couper tout simplement les accès actuels de Villeneuve Les Béziers par la RD 612 . Étaient également invités et présents des représentants des collectivités qui ont compétence locales ou économiques , des élus et organisations professionnelles  : Communauté d'Agglomération de Béziers Méditerranée , Région , Député de la circonscription , MEDEF. Grands absents du débat et pourtant invités , en premier lieu le conseiller général du 2ème canton , Maire de Cers et et vice Président de l'agglomération Béziers méditerranée , dont la fonction d'élu est d'être une courroie de transmission entre les citoyens et le Conseil Général mais aussi d'autres représentants en capacité d'apporter un éclairage sur ce dossier qui fait actuellement l'objet d'une enquête publique .

En effet si ce point névralgique de la route départementale nécessite d'être traité car il génère une crispation de la circulation cela ne va pas toutefois de pair avec la mise en quarantaine de deux zones d'activités économiques et d'espaces agricoles ainsi que la fracturation territoriale de Villeneuve les Béziers . Des solutions techniques comme un rond point ou un auto-pont existent, elles sont couramment mises en œuvre et financées dans des configurations analogues dans de nombreux points du département et sur l'agglomération Biterroise.

Il est non seulement tout à fait possible de concilier un aménagement efficient de la départementale pour plus de fluidité et le maintien des accès existant mais c'est avant tout vital . D'abord pour les entreprises implantées dans les deux zones d'activité que l'on cantonnerait dans des zones d'activités orphelines vouées à une friche économique alors que plus de 200 emplois risqueraient d'être impactés , pour les agriculteurs qui seraient contraints à des contournements insolites aventureux voire dangereux avec des machines agricoles, et enfin pour l’ensemble des habitants de Villeneuve les Béziers qui en subiraient les désagréments : dans leurs déplacements et par la circulation obligée à travers les rues bordées d'habitations de véhicules à destination de la zone de la Montagnette . Ce sans mesurer non plus l'impact sur le rond point de Cers qui se trouverait de fait l'axe unique, puis la dangerosité de la limitation des accès pour les secours de toutes natures sur Villeneuve les Béziers et Cers . Ce qui reviendrait d'ailleurs à créer de nouveaux points de blocage de la circulation et des espaces enclavés.

Face à l'évidence des enjeux, au vue de l'intérêt général et des nombreuses interactions socio économiques, il semble opportun qu'une véritable étude approfondie débouchant sur plusieurs scénarios soit réalisée dans un esprit de concertation. L' annonce du coût, du financement et de l'abondement hypothétique de collectivités ou d’éventuels fonds ne peut donc être que prématurée voire de peu de frais . En effet le Conseil général demeure le seul maître d’œuvre décisionnaire et la solution qu'elle soit transitoire ou non ne peut découler que d'une réelle étude technique et des usages concertée intégrant l’ensemble des paramètres et garantissant le bon emploi de l'argent public d’où qu'il vienne . Dans ce schéma du bon sens retrouvé , le Conseil Général de l'Hérault qui conduit une politique d'insertion ambitieuse ne pourrait être que partie prenante du dynamisme du tissu économique local et du maintien des emplois tout en assurant sa mission d’aménagement des infrastructures routières départementales.

Gageons donc que la double voie de la concertation avec des villeneuvois unis qui resteront mobilisés et attentifs l'emportera et que la Montagnette n'accouchera pas d'une souricière mais d'un rond point de la concorde ou d'une passerelle . Dans l'attente tous les habitants et les acteurs de Villeneuve les Béziers , Cersois et usagers sont cordialement invités à formuler leurs observations dans le cadre de l'enquête publique .

21/12/2012

Béziers : vers la fin d'un monde ?

Selon le calendrier Maya , la fin du monde devrait avoir lieu le 21 décembre 2012 .findunmonde.blog.jpeg

Nous avons consulté des experts internationaux et nous sommes formels le cataclysme n'aura pas lieu.

D’après nos calculs la fin d'un monde devrait se produire à Béziers non pas en 2012 mais aux alentours du second trimestre 2014 .Il s'en suivra non pas une fin mais un renouveau qui sera non seulement bénéfique à tous mais qui mettra Béziers sur la voie de l’harmonie , de la concorde et du développement partagé.

16/11/2012

Création de deux zones de sécurité prioritaires à Béziers : une victoire pour la député socialiste

Hier, le ministre de l'intérieur Manuel Valls a annoncé la création de Zones de Sécurité Prioritaires dans lesquelles les créations de poste dans le domaine sécuritaire et judiciaire seraient fléchées en priorité. Béziers (Quartier des Arènes et de la Deveze) en fait partie et bénéficiera donc de moyens et d'efforts accrus pour lutter contre l'économie souterraine et le trafic de drogue.

La droite biterroise, qui se déchire actuellement pour choisir le président de l'UMP, a surpris tout le monde en se demandant si les moyens suivraient. Mais comment les parlementaires du précédent mandat, peuvent-ils oser parler de moyens quand Nicolas Sarkozy a supprimé 12 000 postes de policiers et de gendarmes sous son quinquennat ?

La création de deux ZSP, parmi 49 en France, est à mettre à l'actif de la député  socialiste , qui n'a pas ménagé ses efforts à l'assemblée pour faire avancer les intérêts de la 6ème circonscription.