Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/10/2014

communiqué suite au courrier de la Ville de Béziers aux habitants de la Devèze

La section socialiste Béziers 2 tient à faire part de son indignation sur la manière d'interpeller les habitants de la Devèze sur les dégradations des aires de jeux .S'il est inadmissible que le matériel public soit détruit , les auteurs de ces délits sont les seuls responsables qui doivent être interpellés .

La population du quartier dans son ensemble ne peut être mise en cause et stigmatisée. La menace du retrait des aires de jeux pour les déplacer dans d'autres secteurs de la ville est injuste et ne répond pas aux questions essentielles : protéger la population du quartier, assurer la sécurité de tous, maintenir et développer des équipements et des espaces  publics en faveur du lien social et de l'éducation.

Les habitants de la Devèze sont les premières victimes de ces dégradations  . Ils doivent être respectés en tant que citoyens .

Article de Midi Libre du 28/10/2014 - Béziers: Robert Ménard enlèvera les aires de jeux à la prochaine dégradation 

ménard,béziers,devèze,parti socialiste

15:49 |  Facebook | |

21/10/2014

Béziers : Blouse en stock

Selon Midi Libre qui  dit avoir contacté  le fournisseur, 1250 blouses ont été livrées à la ville . Seul problème, le Maire a peut être voulu blouser trop vite les écoliers biterrois car seule l’école privée Sainte -Madeleine s'est portée acquéreur. Et pour cause , la tenue y était déjà de rigueur . Pour l’instant les premiers conseils d'école des écoles publiques n'ont pas adopté le port de la blouse dans leur règlement intérieur . Il paraît peu probable que les autres le fassent . D'ailleurs si par un extraordinaire hasard une école publique y consentait, il n'y aurait en fait aucune réelle obligation car sauf activité particulière et respect des lois , la tenue relève de la liberté de chacun.

Moralité , encore une polémique stérile . Comme s'il n'y avait pas d'autres sujets d’importance que de discutailler chiffon , comme s'il n'y avait pas d'autres priorités que d'engager les finances de la ville dans un uniforme scolaire au blason aussi royal soit-il . N'y avait t-il pas de dépenses plus urgentes ,comme par exemple l'entretien des locaux ou les activités éducatives ?. Tant qu'on y est pourquoi ne pas revenir à l'interdiction du port du pantalon pour les filles ?  pourquoi ne pas abroger l'école mixte au nom de on ne sait quel prétexte ?

En réalité on aura bien compris qu'il ne s'agit que d'un coup de propagande supplémentaire dans la droite ligne d'une idéologie rétrograde . Une provoc ' comme on dit de partout, une de plus comme on le dit à Béziers . Rien à voir avec une pseudo volonté de gommer les inégalités sociales , ça c'est l'emballage . S'il suffisait d'une blouse ça se saurait. Quoi qu'il en soit les blouses du Maire qui n'ont pas fait un carton ont de grandes chances d'y rester . Peut être trouveront-elles une seconde vie lors de braderies voire d'un classement collector . Par contre ce qui est sur c'est que l'addition des coûts de blouse sera bel et bien bien payée par les biterrois . Adieu blouse, blason et écusson …..on connaissait l’opéra rock , à Béziers, la municipalité «  FN compatible » invente l'opéra blouse . Les mesures « tragi comique » ont encore malheureusement de beaux jours devant elles avant la levée du rideau.

 blouze de beziers.jpeg

 

18/10/2014

Béziers capitale de l'extrême droite ?

Depuis l'arrivée de Robert Ménard à la mairie de Béziers on aura jamais autant vu d'individus qui se situent dans la mouvance identitaire et de toutes ses subtiles nuances bleu marine , en passant du bleu outre-marine aux bleus les plus sombres. Comme les aimants attirent le fer, le nouveau Maire s'attire la nébuleuse planète d'extrême droite . A chaque jour suffit nos peines , à Béziers, seul le dimanche n'est pas jour de polémique et encore .

Dans la lignée de moults « pièges à com' » , la dernière en date est selon la presse, l'écriture ou plutôt la mandature d'un livre sur Béziers qui serait confiée non pas à un historien du cru , ou un éminent spécialiste mais au sulfureux Renaud Camus . Lequel vient d’être condamné en 2014 pour "provocation à la haine et à la violence contre un groupe de personnes en raison de leur religion " . Si on en doutait encore , Béziers est vraiment devenue une terre d'asile d'illustres  libres panseurs qui se plaisent  à stigmatiser et déblatérer des propos haineux .

Enfin, heureusement que Monsieur Ménard est là pour "  sauver Béziers " ,on l'attendait pour publier un véritable livre sur la cité dont il ne manquera sûrement pas de commettre la préface .Ira t-il jusqu'à proposer une version en araméen , versus croiseur . Peut être pas car le véritable sens des anciennes langues du livre échappe aux "lance-pierres" .

béziers,ménard,renaud camus,livre

Le Monde  17/10/2014 : "Robert Ménard commande à Renaud Camus un livre sur Béziers"

L’express -22/02/2014  : "Renaud Camus poursuivi pour incitation à la haine raciale »