Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/05/2015

Rassemblement citoyen à Béziers samedi 9 mai

Béziers, ville de tolérance et de résistance

 

Nos associations et organisations appellent tous les citoyens attachés aux valeurs républicaines à se rassembler devant la statue de Jean Moulin, Biterrois de naissance et Héros de la Résistance, pour dire leur opposition et leur condamnation des déclarations du Maire de Béziers sur les statistiques ethniques et religieuses des écoliers de Béziers.

 

Nous refusons les théories abjectes professées par l’extrême droite et nous dénonçons ceux qui s’en servent pour porter atteinte à la cohésion sociale et au pacte républicain.

 

Nous sommes attachés à une société qui respecte la dignité de chaque citoyen et nous sommes vigilants quant au respect des droits de tous.

 

Appel à un Rassemblement Citoyen

Samedi 9 mai 2015 à 10h30

Place du 14 Juillet – Champs de Mars

Devant la statue de Jean Moulin

 

-       Pour dénoncer l’extrême droite qui stigmatise et qui divise

-       Pour défendre la République laïque et sociale

-       Pour faire vivre les idéaux de tolérance et de fraternité

Premiers signataires :

Ligue des Droits de l’Homme, Unsa Education, Fédération du PS Hérault, FCPE, Comité Laïcité République du Biterrois, Cimade, RESF, FSU, Solidaires Béziers, SE UNSA, FGR, Section PCF de Béziers, Fédération de l'Hérault du PC, Réseau Citoyen Solidaire, ABCR, BDS Béziers, AFPS, Osez le féminisme, Union Citoyenne Humaniste Jean Moulin …

06/05/2015

Béziers: les maux de la discrimination

La section du Parti socialiste Béziers 2 , indignée réagit à « l'affaire du prénom » et aux propos télévisés de Robert Ménard relatifs au fichage des enfants de Béziers selon leur religion supposée :

Les maux de la discrimination !

Quels desseins obsessionnels anti républicains fondés sur des préjugés racistes qui renvoient aux heures les plus sombres motivent le fichage et la stigmatisation des enfants de Béziers ? Ce mépris affiché et assumé des lois et de la république est indigne du premier magistrat d'une ville .

Face à la justice, à la gravité des faits , le causeur incriminé semble aujourd’hui rétro-pédaler . De deux choses l'une , soit il ne sait plus ce qu'il dit, soit il ne sait plus ce qu'il fait . Il devra donc choisir entre l'inadmissible et le ridicule.

Cela suffit ,depuis un an Béziers vit au rythme d'un feuilleton polémique incessant qui nuit à sa notoriété , à un climat serein et au développement économique dont les habitants ont besoin .La polémique et la discorde ne nourrissent que ceux qui les fomentent . Quant à l'agitateur permanent, ce n'est pas avec « l'affaire du prénom » qu'il se fera un nom . 

aimepas.jpeg