Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/05/2014

Maraussan : Jean Christophe Cambadélis fait l'unité sur les traces de Jaurès

Il y a des soutiens qui font chaud au cœur , des présences remarquables . Le biterrois , meurtri par l’élection ultra-médiatisée à Béziers d'un proche du FN et d’organisations identitaires, en avait besoin. Jean- Christophe Cambadélis était présent au coté des JC cambadélis.jpegmilitants à Maraussan lors du banquet républicain de lancement des commémorations du centenaire de la mort de Jean Jaurès qui a eu lieu le 10 mai , date anniversaire symbolique de l’élection de François Mitterrand . S’agissant d'un de ses tout premiers déplacements officiels en tant premier secrétaire national du parti socialiste , il convenait de le saluer.

Face à plus de 300 socialistes , militants ,sympathisants , élus, en présence d'Eric Andrieu et Virginie Rosière candidats à l'élection européenne sur  liste choisir notre Europe  , ll s'est adressé aux socialistes de l'Hérault en citant un article du grand homme relatant sa visite à Maraussan , il y a un peu moins de 100 ans  : « ces grandes et fortes pensées qui mettent une fierté et une joie au regard des bons vignerons maraussanais recevant leurs amis socialistes et parlant avec eux de l'avenir ».

Aujourd'hui comme hier c'est bien d'avenir et d'unité dont il a été question car si les lignes du passé font ouvrage , celles du présent conjuguent le futur . La même convergence des femmes et des hommes de progrès sont le moteur de la transformation . Jean Jaurès , réformateur humaniste avait non seulement saisit l'esprit de son temps mais il l'avait anticipé. Il avait tout fait pour conjurer la guerre , il en est mort assassiné .

L’Europe fait partie de ces rêves de paix progressistes qui doivent poursuivre de se construire . L'édifice de paix est fragile ,les prédateurs sont toujours en embuscade.choisr notre europe .jpeg Leur terreau , c'est la misère , à défaut de cultiver l’espoir ils font pousser la haine .Le souverainisme a toujours des accents de "va-t-en-guerre " , le passé en témoigne . On ne dira jamais assez que l'Union Européenne est un germe de paix.

Malgré ce l'Europe ne peut se restreindre à un big deal . La construction sociale est un besoin pour les peuples comme elle est une condition nécessaire . C'est une question non pas d'harmonisation mais d'harmonie . Les inégalités sociales sont toujours des fausses notes . Aujourd'hui il est question d''élire l'orchestre d'union européenne , puis son chef d’orchestre et non pas des musiciens qui jouent leur petite musique nationale et personnelle . Le Parti Socialiste Européen qui porte la candidature de Martin Schulz pour la présidence de la commission est dans cette dimension et cette vision globale humaine, économique , sociale et environnementale.

Jean- Christophe Cambadélis qui a conclu par cette phrase de Jean Jaurès l'a exprimé avec force : " L'heure n'est plus au scepticisme, au dilettantisme et aux fantaisies , mais à l'action " . Si le sens des aiguilles est intemporel, la pensée comme le monde ne peuvent se figer à la nostalgie du temps dépassé .Que les adeptes de l'heure d'été et ceux de l'heure d'hiver accordent leurs pendules et mettent leurs montres à l'heure de l'action.

Lire le discours de Jean-Christophe Cambadélis, « Le centenaire de la mort de Jean Jaurès » à Maraussan, le 10 mai.

maraussan .jpeg

Les commentaires sont fermés.