Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/04/2014

Béziers Méditerranée : Ménard attacks !

Ceux qui aiment le spectacle ont été comblé hier soir lors de la séance du conseil communautaire . Le cirque Ménard n'a pas manqué à sa réputation pour qui apprécie les prestations tragi comiques . A l’ordre du jour , la composition du bureau , l'attribution des vice-présidence et notamment de la fameuse première Vice-Présidence tant convoitée par le nouveau maire de Béziers après sa défaite à l’élection pour la présidence de l'agglo.

De l'invective au clash préméditéSortie.jpeg

Il n'a fallu pas plus de temps que cela , pour que le "one man show" démarre au quart de tour . A peine l'exposé de l’ordre du jour épuisé que le bouillant polémiste déclamait une tirade des plus conformes à son tempérament excessif et aux rengaines habituelles de l'extrême droite. Rien n'a manqué sauf le respect : complot des maires , invectives , dénonciation de prétendue traîtrise , victimisation , revendication d'un droit incontestable à la première Vice présidence , menaces procédurières de recours, chapitre de la sortie de Béziers de l'agglomération. Bref un scénario bien ficelé qui a permis au tragédien de mettre un scène un clash , tirer rapidement le rideau et quitter la séance manu militari avec ses apôtres . Ce qui laissa l'assemblée perplexe mais ne l'empêcha de poursuivre amputée de vingt deux conseillers mutins .

Douze Vice-Présidents dont un absent élu et deux délégués

Après quoi , comme pressenti, douze vice-présidences ont été soumises à approbation puis votées . La loi en autorisait treize ( 20% de l'effectif de l'assemblée) . La première vice Présidence a été attribuée à Michel Suaire, Maire de Corneillan, la seconde au récalcitrant Maire de Béziers malgré son absence et sa non candidature , puis les dix suivantes aux dix autres Maires de l'agglomération . Petite accommodation toutefois, la création ex nihilo de deux fauteuils de « délégués communautaires » non maires permettant d’adjoindre au bureau de l'agglo une représentation équilibrée de l’opposition municipale bitteroise . Ont fait acte de candidature et ont été élu Pascal Resplendy (UMP) et Jean-Michel Duplaa (PS) . Seul bémol dans un contexte budgétaire de crise , ces nouvelles délégations impacteront les finances de l'agglomération d'environ 26 000 € annuels ( 1100 € d'indemnité mensuelle par poste ) . Un choix plus économe comme celui d'une indemnité à l'identique de celle des autres conseillers aurait pu être fait tout en conservant ce principe représentatif d’exception. Enfin et c'est là une interrogation forte relative à la représentation politique locale et à la parité que nous défendons , on ne peut que regretter que le bureau communautaire soit exclusivement masculin.

Mission complexe pour un président légitime et volontariste

La tâche de Frédéric Lacas n'est pas simple . Il lui faudra continuer à affronter une adversité égocentrique, très peu consensuelle et véritablement conflictuelle . Toute sa volonté de rassembler et son sens du dialogue lui seront nécessaires . Il en a toute la légitimité car il a été élu démocratiquement par l’assemblée et ses pairs pour son fort attachement à l'intérêt général des habitants de Béziers comme des villages, sa capacité à fédérer les synergies, sa détermination à organiser le développement de ce territoire aux multiples richesses et qui a tant d'atouts.

conseill communautaire enssemble.jpeg

 

15:46 |  Facebook | |