Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/10/2013

La Région au cœur du développement

Nombre de dossiers d'importance et de prises de positions politiques avion.jpeglors de la séance plénière du conseil régional du 18 octobre . Étaient notamment à l’ordre du jour, la stratégie de gouvernance des aéroports régionaux et le soutien au maintien de l'antenne universitaire de Béziers . 

Christian Bourquin, Président de la Région Languedoc Roussillon a confirmé la volonté régionale de promouvoir  une "plateforme aéroportuaire" pour une synergie des 5 aéroports régionaux et la constitution d'un véritable outil de développement .

L'enjeu est essentiel  quand on connait l'impact de l'intermodalité  et des structures de transport pour l'économie et le tourisme. En 2012 les retombées économiques des aéroports régionaux pour le Languedoc Roussillon ont été de  405 millions d'€ ( 167 € de dépenses par passager sur le territoire ) et 7 449 emplois directs et indirects .  

Un aéroport local c'est "un petit aéroport " , la gestion coordonnée de 5 aéroports régionaux c'est une solide infrastructure reliée à la France, à l'Europe et au monde  qui est implantée sur les territoires . L'effet levier d'un aéroport est considérable . Les partenaires publics qui seraient tentés de faire des calculs de rentabilité à court terme ou ne pas mesurer le réel impact économique doivent prendre en considération les paramètres réels . Si les opérateurs privés de téléphonie, loin d''être philanthropes, subventionnent encore  les téléphones mobiles c'est bien parce qu'il y a un retour réel bien supérieur en terme de consommation . Ce n'est pas du dumping mais de la stratégie. Il en est de même pour le transport pour autant que nous nous situons dans un environnement concurrentiel.

Enfin pour revenir à l'antenne universitaire de Béziers et au "petit coup d'éclat " de la Présidente de Montpellier 3 annonçant sa fermeture , saluons le Conseil Régional qui a voté massivement une motion pour son maintien . Aujourd'hui l’ensemble des collectivités territoriales et l'état ont marqué leur opposition à la fermeture du site. Reste à attendre les résultats de l'audit, de nouveaux crédits éventuels de l'état et la reconsidération des choix budgétaires de l'université sachant que la décentralisation de l'université sur les territoires n'est pas une option.

Voir article du midi Libre : "Aéroports la Région veut prendre la main"


Les commentaires sont fermés.