Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/04/2013

Couderc veut acheter Béziers

Raymond Couderc vient de déposer le nom «  j'aime Béziers », c'est son droit il paye. Les biterrois s’exprimeront prochainement sur cet amour dont il n'est vraiment pas sûr qu'il soit réciproque, c'est leur droit l'amour ne s'achète pas.
D'ailleurs quelles raisons objectives auraient-ils de ne pas envisager sérieusement la rupture alors que la situation de Béziers n'a cessé de se dégrader :

  • Le marché de l'emploi s'est encore détérioré à Béziers en 2012. Le taux de chômage en augmentation constante est de 16,5% de la population active et le bassin d'emploi continue à s'éroder.
  • La précarité ne cesse de croitre le Biterrois compte 18000 bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active. C’est-à-dire une évolution de +40% en 4 ans
  • L'économie de Béziers s'effondre à cause de mauvais choix et de l'absence de véritable politique économique. On constate les dégâts avec plus de 100 magasins qui ont fermés en 3 ans dans l'écusson du centre ville.
Quand on connait les véritables préoccupations de la population et qu'on défend l'intérêt général, on ne peut pas dire que "j'aime Béziers" est une marque de respect pour tous ceux qui vivent ces difficultés au quotidien et qui attendent autre chose qu'un slogan publicitaire.
Claude ZEMMOUR
Conseiller Régional

 

Les commentaires sont fermés.