Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/03/2013

Béziers : le sens du forum fait débat

Après le simulacre de concertation mis en scène par le Maire UMP de Béziers avec son "Autobus de la concertation statique" échoué sur les allées, à deux pas du théâtre municipal , le second acte est l'orchestration d'une polémique autour du sens de la circulation de l'avenue Alphonse-Mas et la rue Flourens .

C'est peut être l'élément majeur qui impulsera le développement que tous les bitterois attendent. C'est sans nul doute le point crucial qui permettra de régler les problèmes d'emploi , de logement, d’urbanisme. Être ou ne pas être à double sens ? La est la question. Non pas qu'il faille méconnaître l’importance du sujet, mais est ce là la seule alternative proposée pour faire face aux grands enjeux et aux attentes légitimes de la population ? Est ce la réponse à l'asphyxie du coeur de ville dont est responsable le Maire de Béziers ?

A priori l’actuelle municipalité serait plus favorable à un sens unique , c'est d'ailleurs ce qu'elle a mis en place à titre « provisoire » . Rien d'étonnant car si le sens giratoire illustre assez bien la situation de Béziers après presque 18 ans de gestion de l'actuel Maire , le sens unique peut tout autant  définir assez justement sa politique, sachant que  la voie sans issue pourrait  offrir une synthése   . Mais pas question de s'éloigner du film, le scénario qui a été écrit doit mettre en lumière une vraie fausse concertation au « happy end  » aussi crédible que celui ou Blanche neige en 3D épouse les 7 nains . Donc que le noir soit fait et place à la «  comédia d'el arte  » . Comme dans les contes « aussitôt dit aussitôt  fait » , l'Adjointe au centre ville fait durer le suspens. Rien ne serait acté. Elle se fait aussi l’interprète d'une voie de la concertation issue d'une majorité mystérieuse dont on peut penser qu'elle détient le secret démocratique et déclare s'appuyer sur l'avis d'une population à qui on ne l'a jamais réellement demandé.

Curieuse conception de la démocratie participative que celle qui consiste à doubler la parole des habitants pour lui substituer une chansonnette municipale à bout de souffle. A l'heure où l’actuel Maire de Béziers doit sans doute s'impatienter d'inaugurer le grand chantier sans fin de la future place du Forum , il est temps de rappeler que dans une démocratie moderne la vocation d'un  forum est plus d'être un espace d'échange qu'une tribune électorale VIP. 

Voir article du Midi Libre : voie sans issue.jpeg

 "Deux pétitions pour décider du sens de circulation sur la place du Forum "

16/03/2013

Nouveau liberté de paroles !

Le " Liberté de Paroles " nouveau est arrivé !

Le cru de mars 2013 est pétillant , gouleyant et un brin épicé. Certains l'apprécient déjà , d'autres le trouveront peut être un peu moins à leur gout .

Au sommaire des sujets d'actualité locale et nationale .Liberté de Paroles est réalisée par les miltitants de la section PS Béziers 2.

* A diffuser largement et sans modération - Ne nuit pas à la santé et participe à la démocratie .

LBP.jpeg

15/03/2013

La presse en grève ou comment asphyxier la démocratie

Vous avez pu constater, ces dernières semaines, en allant se taire.jpegchercher votre quotidien chez votre marchand de journaux, que ceux-ci n’étaient pas distribués. Avec comme unique information inscrite sur une feuille A4 : « pas de journaux aujourd’hui à cause de grève ». Information plus que succincte, voire trompeuse, car qui est en grève ?

Vous avez peut-être cherché à savoir qui était en grève et pourquoi. Et vous avez eu beau regarder avec concentration le JT de 20 h, lire tous les articles dans vos quotidiens régionaux, écouter les ondes radio ; mais rien aucun des médias ne dit mot. Même sur RMC ou la parole est soit-disant libre rien, (exemple : un kiosquier parisien, intervenant sur les ondes, sera coupé pour cause de mauvaise réception). En surfant sur internet vous pourrez alors lire, que suite à la restructuration de Presstalis, distributeur de presse, et la suppression de 1250 personnes d’ici 2015, le syndicat du livre appel à la Grève.

Lire la suite