Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/02/2013

Rythmes scolaires: Béziers à la traîne pour sa politique éducative

Les chronobiologistes sont formels: la semaine de 4 jours mise en place par la droite en 2008 fatigue les élèves, ce qui agit sur la concentration et peut favoriser l'échec scolaire, notamment pour les plus vulnérables. La réforme des rythmes fait donc partie de la refondation de l'Ecole lancée par le gouvernement socialiste, tout comme la re-création d'une formation des enseignants, la priorité donnée à l'école primaire et le développement du numérique.

Raymond Couderc s'interroge sur le coût de la réforme? Les socialistes de la section PS Béziers 2ème canton s'interrogent sur la politique éducative et familiale de la ville de Béziers, classée 50e sur 50 des villes moyennes de France par "l'Express" en novembre 2012. Manque de cohérence dans les dispositifs d'accompagnement éducatif, absence de liens entre les équipements culturels et scolaires, la liste est longue et les conséquences graves: les jeunes Biterrois font des études moins longues que les autres languedociens.

La réforme des rythmes scolaires est soutenue par un fonds de 250 millions d'euros proposée par le gouvernement socialiste pour permettre aux collectivités de mettre en oeuvre des projets éducatifs ambitieux. Si Raymond Couderc n'a pas d'idées pour l'utiliser, les socialistes sont prêts, en 2014, à proposer d'autres choix éducatifs pour Béziers.

Les commentaires sont fermés.