Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/02/2012

Habitat pour tous : quatre qui signent et un qui se défile

François Hollande, François Bayrou, Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon  ont signé hier le "contrat social pour une nouvelle politique du logement" initié par la Fondation Abbé-Pierre.  Ce pacte engage les signataires  à faire  contrat social logement.jpgdu logement un axe prioritaire sur la base de quatre orientations qui se déclinent en dix mesures opérationnelles . Quatre candidats ont signé mais pas l'actuel président candidat  qui a brillé par son absence et  n'a eu aucune honte à envoyer un émissaire  prêcher la bonne parole tout en se gardant bien de s'engager . Il faut dire que durant son quinquennat la situation du logement s'est dégradée et  que les loyers comme la précarité ont connu une augmentation sans précédant. Puis que sa dernière invention  prévisionnelle  de majoration  du COS (Coefficient d'Occupation des  Sols)  n'est pas à la hauteur de la problématique. En effet le  logement ,  question  cruciale pour tout être humain,  doit s'appuyer non seulement   sur des convictions en matière de justice sociale mais  aussi sur une conception équitable et durable de l’aménagement du territoire et de la ville. C'est à dire tout le contraire de la politique qui a été menée durant ces cinq années.

loi sru.jpgPour sa part , François Hollande qui a bien cerné les enjeux et dont le programme a toujours été en phase avec les objectifs du « contrat social  » a  déclaré "Ce que je signe, je le ferai . Je ne vais pas sortir   de ma poche une nouvelle proposition. En matière de logement, il faut du temps long et de l'urgence, je viens signer ce contrat pour les deux."

En effet le candidat socialiste pour qui la question de l’habitat  est  une priorité s'était déjà engagé concrètement sur un programme ambitieux  :

  • Encadrement des loyers dans les zones tendues , construction de 2,5 millions de logements intermédiaires, sociaux et étudiants, dont 150 000 logements très sociaux 
  • Augmentation de 20 % à 25 % le taux de logements sociaux prévu par la loi SRU, majoration des  les sanctions en cas de non respect , qui seraient multipliées par cinq.
  • Règle des trois tiers bâtis pour une meilleure mixité sociale : un tiers de logements sociaux locatifs à loyer modéré, un tiers de logements en accession sociale, un tiers de logements libres.
  • Mise à disposition  gratuite aux collectivités locales de terrains de l'Etat disponibles pour la construction  de nouveaux logements .


Ce n'est donc  pas un hasard si les 20 régions gérées par des Majorités socialistes ont  engagé des politiques en faveur  du logement  . C'est notamment le cas de la Région Languedoc Roussillon qui conduit une politique particulièrement volontariste pour la construction et le développement  d'un habitat  durable et solidaire dans le cadre d'une approche diversifiée quantitative et qualitative.  C'est  dans cette   dynamique , que s'est  d'ailleurs tenue jeudi 26 janvier à Montpellier, la 1ère conférence régionale sur le logement organisée conjointement  par le Préfet de Région et le Président de la Région Languedoc Roussillon  et à laquelle ont assisté 150 maires , élus et professionnels du secteur ( lire l'article de la lettre M du 01/02/12 ). A cette  occasion Christian  Bourquin, Président de la Région Languedoc Roussillon  a  rappelé     l' enjeu majeur que représente l'habitat et le fort engagement  de la Région dans ce domaine ( 22 M€ en 2012 en faveur de la production de logements sociaux et de la maîtrise du Foncier + 5,5 M€ du FEDER ). ll a également abordé le nécessaire investissement des communes  pour l’acquisition de foncier destiné à la construction de logement sociaux et le soutien aux collectivités de l'EPF Languedoc Roussillon (Établissement Public Foncier) . En effet  en région comme sur le plan national, le logement ,  l'habitat , la production de logements sociaux sont des enjeux cruciaux qui nécessitent une convergence des acteurs publics   car au final l'exigeance qui se pose est bien "un toit pour tous" .

Légiférer pour un droit opposable c'est bien, mais construire de l'habitat pour pour tous dans des villes et des territoires équilibrés c'est mieux....

Voir  sur François Hollande.fr : Plus de logement et des loyers encadrés

contrat social,logement,présidentielle,francois hollande

Les commentaires sont fermés.