Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/05/2011

Logements vacants: se moque-t-on des Biterrois?

Les Socialistes de la section Béziers 2 ont pris connaissance la semaine dernière avec stupeur de la question posée par le sénateur-maire UMP de Béziers, M. Couderc, au secrétaire d'état Eric Besson, concernant la taxe sur les logements vacants. Le nombre de redevables a diminué de deux tiers, et le maire dénonce des propriétaires fraudeurs pour demander plus de contrôle...

On se moque des Biterrois! Pour le PS du 2ème canton, la vraie cause de ce nombre stupéfiant de logements vacants, c'est la politique totalement déséquilibrée de construction de logements par la droite municipale. Les groupes immobiliers ont été largement favorisés pour construire des appartements défiscalisés ou des lotissements en périphérie, qui mitent le territoire communal.

L'absence de réfléxion sur les problèmes que va poser l'extension de la ville en terme de transports, de pollution, de risques naturels nous semblent inquiétants pour l'avenir. Le centre-ville ne bénéficie que de mesures gadgets (création d'adjoints, de managers, animation des vitrines), ses logements ne trouvent pas preneurs, et le représentant local d'un gouvernement de droite qui a favorisé ce phénomène (loi Scellier, de Robien) se permet des effets de manche au sénat! Pour les socialistes, Béziers mérite une politique d'aménagement cohérente: réhabilitation des logements du centre-ville, espaces collectifs pour les immenses lotissements du Nord et de l'ouest, programmes immobiliers mixtes (sociaux, plafonnés), priorité donnée aux transports doux...

Les commentaires sont fermés.