Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/11/2010

Fin de campagne du dimanche

La demande de Raymond Couderc pour le classement de Béziers en zone touristique qui devait permettre la fameuse ouverture le dimanche en période estivale a été retoqué à juste titre par la Préfecture . Pour une fois ni clairons ni trompettes pour cette information que le maire de Béziers aurait bien voulu qu'elle passe inaperçue. Il paraît évident que dans le contexte actuel la ville de Béziers ne bénéficie pas d'infrastructures d'accueil suffisantes et adaptées . Mis à part durant la Féria la réalité de l'activité touristique est virtuelle . Il en aurait pu être autrement vu les atouts de la ville mais la politique qui est menée par l'actuel maire depuis 15 ans et celle de son premier adjoint Elie Aboud n'ont pas su promouvoir de véritable schéma de développement économique en matière de tourisme . Avant l'été, à l'orée de l'ouverture du polygone , Raymond COUDERC s'est subitement aperçu que le tourisme environnant pouvait aussi bénéficier à Béziers. Sans doute dans le but exclusif d'une ouverture du complexe le dimanche en saison estivale et aussi pour stimuler la commercialisation alors difficile des espaces du nouveau centre commercial de l'Hours. Sauf que le classement en zone touristique est une chose sérieuse qui ne souffre pas d'amateurisme. Cette demande peu réaliste a peut-être constitué un coup médiatique, suscité une polémique mais n'a pas fait avancer les affaires de Béziers ni de ses habitants. L'intérêt général et le développement de la ville mériteraient une véritable réflexion avec l'ensemble des partenaires dont notamment les professionnels du tourisme et du commerce . Malgré ce , comme à l'accoutumée le maire de Béziers a été peu enclin à la concertation , au véritable partenariat et encore moins à la contradiction. A l'époque, il avait même qualifié ses détracteurs de « Pisse vinaigre » ...sa réflexion était un peu courte....

Les commentaires sont fermés.