Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/04/2015

Ménard sabre le Centre Social « ARC EN CIEL »

Le Maire de Béziers a décidé unilatéralement de supprimer la subvention du Centre Social associatif «Devèze  Arc en Ciel  » qu'il juge « trop politisé » . Sur le fond , la forme et la méthode , c' est inacceptable . Nous appelons à la mobilisation de tous .( Midi Libre du 13/04/2015 : "Robert Ménard condamne l'association Arc-en-Ciel" )

Le déni de l'engagement citoyen associatif

L’association ARC EN CIEL ,implantée au cœur du quartier de la Devèze, fait un travail reconnu depuis de nombreuses années . Elle bénéficie d'un agrément Centre Social de la CAF sur la base d'un projet social partagé . La décision arbitraire personnelle du Maire , en tout déni de démocratie, frise le totalitarisme et l'irrespect de tous les partenaires institutionnels.Si être" trop politisé" consiste à agir pour le vivre ensemble, l'égalité des chances, l’éducation, la prévention, la participation des habitants, les initiatives concertées et la citoyenneté active,lutter contre l'exclusion sociale,  oui le centre Social Associatif Arc en Ciel et les administrateurs engagés bénévolement dans la vie du quartier sont très politisés. C'est d'ailleurs l'objet d'un centre social.

La parole muselée

Sabrer une structure associative de proximité d'utilité sociale et d'intérêt général dans un quartier en contrat de ville relève d'une déconsidération des habitants et d'une stratégie polémique visant à attiser les tensions. Quelle est cette conception de la loi de 1901 que celle qui consiste à cantonner l'objet des associations exclusivement aux loisirs qui agréent la municipalité ,à les exclure du champ de la vie citoyenne , à museler la parole, et à taire l'analyse . Avis aux associations biterroises , l’éducation populaire, le vivre ensemble, la libre pensée, l'expression et tous ceux qui ne seront pas inféodés sans conditions au souverain et à son endoctrinement seront bannis de la manne municipale . A ce rythme, même les associations de belote devront veiller à ne détenir aucun roi ou reine dans leur jeu et n’annoncer que des valets . 

Un maire peut en cacher un autre 

Malheureux qui comme Ulysse se vante d'avoir fait le tour du monde de la liberté de la presse pour revenir au bercail museler la vie associative. Au terme d'une période de divertissement publicitaire les biterrois s’aperçoivent, aux grès de passages de niveaux, qu'un maire peut en cacher un autre .Cela ne fait que commencer.

cs arc en ciel.jpeg

Le centre Social Devèze Arc-en-ciel est une structure de proximité agrée par la CAF qui met en place des actions, services et des projets socio éducatifs en direction des habitants du quartier de la Devèze : actions en direction des familles, accueil de loisirs pour les enfants, accompagnement scolaire, animation de la vie de quartier, animation jeunesse, activités adultes .....   

10/03/2015

Elections départementales : réunions publiques avec Claude ZEMMOUR et Fabienne LANGIN

Il y a des candidats que l'on découvre au hasard d'une élection, ceux qui bénéficient  du parachutage d'une étiquette ou d'un label plus ou moins beau en espérant surfer sur l'emballage de CZFL.jpegméchantes  vagues .... et il y a comme Claude ZEMMOUR et Fabienne LANGIN des candidats que l'on connait parce qu'ils s'investissent sur le territoire en dehors des périodes électorales depuis de nombreuses années . Des hommes et des femmes passionnés de leur ville , de leur village , de leur département, de leur Région . Des acteurs présents , des élus impliqués   qui n'ont pas attendu les élections pour être sur le terrain, travailler , aller à la rencontre , être à l'écoute  des habitants et des associations, être aux coté des collectivités dans leurs projets et leurs préoccupations , s'engager avec toutes les forces vives pour le territoire , pour des idées, pour l'avenir.  

Des réunions publiques dans chaque village, à Béziers 

Attachés  au dialogue , à la proximité , à vos attentes, Claude ZEMMOUR et Fabienne LANGINcandidats de la majorité départementale , leurs remplaçants, Christophe COQUEMONT et Muriel VINDIGNI, vous invitent à les rencontrer lors de réunions organisées sur le canton 4 Béziers 3

Réunions du mardi 10 au samedi 14 mars 

planning.jpeg

page2.jpg

10/10/2012

Pourquoi il fallait soutenir la ratification du traité budgétaire européen

Les députés ont adopté par 477 voix contre 70 le projet de loi vote traité européen .jpegqui autorise la ratification du traité budgétaire européen . 282 députés socialistes et de partis de gauche ont voté pour, ce qui représente non seulement la majorité mais aussi une victoire pour la majorité présidentielle .

Il est vrai que la question européenne est complexe , elle l'est d’autant plus que le nombre d'états partenaires implique pour chaque accord des négociations, du dialogue , des consensus mais aussi des concessions mutuelles . Elle l'est d'autant plus que la situation de crise laisse des marges de manœuvres réduites .

Dans ce contexte un texte qui fixe des règles budgétaires était nécessaire . La liberté politique de tous et de chacun passe par un désendettement et des équilibres budgétaires . Il y va de l'avenir de la zone Euro et de l'Europe . Il faut être pragmatique , la France et nombres de pays ont vécu au dessus de leurs moyens durant des années . Non pas que le recours à l’emprunt ne soit utile  mais que l’endettement des états a financé des déficits structurels cumulés et non majoritairement des investissements . D'ailleurs en France,  dans ce processus le précédent gouvernement de droite a décroché le pompon haut la main . En 2011 pour la première fois les intérêts de la dette , devenaient le premier poste budgétaire pour un montant 48,8 milliards d'euros, pour un endettement de pratiquement 90 % du PIB. Ce qui est d'ailleurs étonnant c'est que c'est les mêmes qui ont mal géré hier qui braillent et s'érigent en donneurs de leçon aujourd’hui.

Aujourd'hui effectivement des règles contraignantes progressives s'imposent mais Il y a un moment ou il faut bien arrêter l' hémorragie . Il y a aussi des avancées considérables qui seront mises en œuvre comme la taxe sur les transactions financières qui constituera le premier impôt européen . Pour la France, comme pour les autres pays de la zone Euro, il ne s'agit nullement d'une perte de souveraineté . La véritable perte de souveraineté consisterait à demeurer à la merci des créanciers et à continuer d'engloutir des fonds publics dans des intérêts d'emprunt . Puis il appartient à chaque état de conduire une politique qui lui est propre.

Effectivement, il va falloir se serrer la ceinture et augmenter les contributions , mais sur ce sujet il y a irrémédiablement une politique de gauche et une politique de droite. Pour la droite le redressement qui était prévu s'appuyait sur la tête du peuple et pour le gouvernement de gauche choisi par les français la France se relèvera ensemble dans un souci de justice sociale .

Le traité est un point, mais il n'est pas à lui seul toute la politique européenne , il doit être considéré comme une caution à la réorganisation de l’Europe . François Hollande s'y est employé dès son élection . Face à des blocs comme les Etats unis, la Russie, la Chine, le Brésil, , l'Inde la seule taille critique est celle de l'Europe .

Comment s'abstenir de soutenir le Président de la République dans cette partie qui est difficile et cruciale pour la France lorsqu’on est socialiste et à fortiori élu de la majorité Présidentielle . Comment ne pas confirmer sa confiance. L'Europe s'est construite par paliers, il s'agit de regarder vers l'avenir  .